La première Audi végan a une puissance animale!

Audi e-tron, troisième partie: la marque aux quatre anneaux a présenté avec ce modèle l’une des stars du Motorshow 2018 dans la capitale du cinéma qu’est Los Angeles. L’e-tron GT concept d’Audi, un coupé à quatre portes, a fêté son arrivée comme voiture de démonstration. Sa version de série devrait suivre dans deux ans environ.

C’est donc la prochaine Audi électrique qui est dans les starting blocks, après le SUV e-tron et l’e-tron Sportback qui suivra en 2019. Cette fois-ci, c’est une architecture à fond plat qui permet des proportions intéressantes et un centre de gravité bas. Ses 434 kW (590 CV) lui garantiront des puissances au volant dignes d’une voiture de sport. Le moment de force est transmis aux roues grâce à une transmission intégrale permanente quattro avec vectorisation de couple – comment pourrait-il en être autrement sur une Audi aussi dynamique? C’est la filiale performance Audi Sport GmbH qui est responsable de la réalisation du modèle de série.

Elle semble être rapide comme l’éclair, et elle l’est: l’e-tron GT concept devant les gratte-ciel de Los Angeles. (AUDI)
Elle semble être rapide comme l’éclair, et elle l’est: l’e-tron GT concept devant les gratte-ciel de Los Angeles. (AUDI)

Une inspiration qui vient de la soufflerie aérodynamique: design et carrosserie

Plat et large, avec un empattement long – ce sont les proportions d’un Gran Turismo classique. Et c’est également ce que propose l’e-tron GT concept d’Audi avec ses 4,96 mètres de long, 1,96 mètre de large et 1,38 mètre de haut. La carrosserie légère de ce coupé à quatre portes est constituée de plusieurs matériaux différents. On trouve une partie du toit en carbone, de même qu’un grand nombre de composants en aluminium et d’éléments porteurs en acier hautement résistant. La technique de cette automobile a été développée en étroite collaboration avec Porsche. Son design et son caractère lui donnent en même temps un maximum de cet ADN unique qui n’appartient qu’à Audi.

La longue ligne tirée vers l’arrière, où elle retombe à plat depuis le toit de l’e-tron GT concept, reprend la mise en forme typique qui définit le Sportback. Il est évident que son développement sera poursuivi à l’avenir, et qu’elle indique la voie vers la prochaine étape de l’évolution du langage des formes d’Audi. C’est la cabine fortement tirée vers l’arrière qui se distingue particulièrement dans les modèles actuels d’Audi. Les passages de roues et les tournures sont modelés et soulignent déjà au niveau visuel le centre de gravité bas et le potentiel dynamique de l’e-tron GT concept d’Audi, en plus du bas de caisse exceptionnellement plat pour un véhicule électrique.

L’e-tron GT concept montre la prochaine étape du développement du langage des formes d'Audi. (Audi)
L’e-tron GT concept montre la prochaine étape du développement du langage des formes d'Audi. (Audi)

Les lignes amples, ainsi que les nombreux éléments fonctionnels de la carrosserie, tels que les sorties d’air des passages de roues et les diffuseurs arrière massifs, soulignent leurs origines issues de la soufflerie aérodynamique. Une valeur de cW basse, diminuant donc ainsi la consommation, ainsi qu’une faible poussée, marquent visiblement les formes de la conception.

La zone du longeron entre les passages de roues est largement tirée vers l’extérieur, et se détache nettement par rapport à la cabine. Elle indique clairement la zone du dessous de caisse où se trouve la batterie, et donc ainsi le centre énergétique de l’e-tron GT concept d’Audi. La conception des roues avec cinq jantes doubles chacune remplit elle aussi visiblement sa fonction. Le design dynamique permet une aération optimale des disques de frein, et réduit en même temps la résistance de l’air. Équipées de pneus de format 285/30, ces roues de 22 pouces relèvent également le design latéral de notes claires.

Au centre de la partie frontale, on trouve le cadre typique de la marque. Par rapport au SUV e-tron, son architecture est nettement plus horizontale. Sa moitié supérieure inclut un cache laqué dans la couleur de la voiture. La structure de sa surface rappelle le motif aux alvéoles typiques de la grille du radiateur des modèles RS d’Audi – un signe visuel qui distingue l’e-tron GT concept d’Audi comme un futur produit d’Audi Sport GmbH.

L’e-tron GT concept est entièrement électrique – avec les alvéoles RS sur la grille du radiateur. (AUDI)
L’e-tron GT concept est entièrement électrique – avec les alvéoles RS sur la grille du radiateur. (AUDI)

Ses grandes arrivées d’air à l’avant aident par leur traversée ciblée de la carrosserie à réaliser un refroidissement efficace des agrégats, de la batterie et des freins. Le capot à la surface traversée s’inspire des deux dernières voitures de démonstration de la marque, l’Aicon et le PB18 e-tron. Il a été conçu de manière à entrer en contact avec l’écoulement d’air afin de réduire les tourbillonnements indésirables.

Les flèches de la partie frontale soulignent également les phares Matrix LED avec feux de route laser, et la présence dynamique de l’e-tron GT concept d’Audi même à l’arrêt. Comme c’est déjà le cas avec les véhicules Visions actuels de la marque, la lumière est également animée ici, et accueille le conducteur avec une courte séquence d’éclairage qui s’étend horizontalement: une nouvelle signature visuelle qui se retrouvera à l’avenir dans la série.

La bande lumineuse à l’arrière le montre sans conteste: il s’agit bien ici d’une voiture de la série e-tron. (Audi)
La bande lumineuse à l’arrière le montre sans conteste: il s’agit bien ici d’une voiture de la série e-tron. (Audi)

Une bande lumineuse s’étend sur toute la largeur de l’arrière pour disparaître aux rebords extérieurs, dans les unités d’éclairage proprement dites, dans des segments à LED individuels cunéiformes. Cette architecture relie l’e-tron GT aux séries de SUV d’e-tron et les rend tous les deux identifiables comme véhicules électriques d’Audi même dans l’obscurité.

Fonctionnelle sans être froidement technique: voici l’effet de la nouvelle couleur extérieure Kinetic Dust – une nuance chaude foncée apparentée au titane. Selon l’angle et le mouvement de la lumière, elle permet des contrastes significatifs entre les surfaces de la carrosserie. Des éléments en aluminium mat également de teinte chaude sur les gaines des fenêtres et sur les jantes renforcent encore davantage cet effet.

Une modernité durable: l’intérieur

Quatre portes, quatre places pour un empattement de 2,90 mètres – l’habitacle de l’e-tron GT concept d’Audi est praticable au quotidien tout en offrant un maximum d’exigences de qualité. Le centre fonctionnel de l’intérieur se trouve à l’avant à gauche, visiblement concentré sur le siège du conducteur. La console centrale, l’écran tactile grande surface sur la partie supérieure, ainsi que le tracé des allèges des portes et du cockpit, encadrent le poste du conducteur et l’intègrent de manière parfaitement ergonomique dans les éléments de commande et dans l’infotainment de l’e-tron GT d’Audi. La console centrale et les instruments de bord dégagés semblent flotter. Des tons clairs dans la partie supérieure du cockpit, et des nuances de plus en plus sombres jusqu’au sol créent l’impression d’un intérieur large. Les sièges de sport inspirés de la compétition automobile sur les deux rangs garantissent une bonne tenue latérale même dans les virages.

Aussi bien l’écran des instruments centralisés que l’écran tactile au-dessus de la console centrale sont réalisés dans une optique Black Panel. Ils soulignent la conception calme et spacieuse de l’habitacle avec son architecture de base principalement horizontale. Les fonctions des moniteurs peuvent être définies dans différentes mises en forme selon les choix du conducteur: pour les instruments circulaires virtuels, pour les cartes de navigation claires avec informations sur l’autonomie, et pour les divers menus de fonction de l’infotainment. La commande se fait au moyen de l’écran tactile avec retour d’effort.

La durabilité peut être belle, la preuve: l’e-tron GT concept d’Audi a un habitacle végan. (Audi)
La durabilité peut être belle, la preuve: l’e-tron GT concept d’Audi a un habitacle végan. (Audi)

Lors de la conception du véhicule, les designers se sont sciemment concentrés sur une utilisation systématique de matériaux durables – l’expression claire d’une automobile moderne. Ils ont entièrement renoncé à l’utilisation de produits d’origine animale: l’e-tron GT concept d’Audi a un habitacle végan. Un cuir synthétique de qualité supérieure a été utilisé pour recouvrir les sièges et les autres surfaces. Les assises des sièges ainsi que les accoudoirs et la console centrale sont tendus de textiles fabriqués à partir de fibres recyclées. Un matériau en microfibres a été utilisé sur le toit et pour le revêtement des montants des fenêtres. Même la moquette bouclée sur le sol est fabriquée en fil Econyl durable, une fibre recyclée fabriquée à partir de filets de pêche usagés.

Avec non pas un, mais deux coffres à bagages, l’e-tron GT concept d’Audi exploite l’intégralité du potentiel du Gran Turismo. Ici, il profite de l’avantage de son concept en tant que véhicule électrique avec unités d’entraînement compactes. Le coffre arrière avec une grande trappe de chargement a un volume de 450 litres. Le capot avant recèle une capacité supplémentaire de 100 litres.

Performance et autonomie: l’entraînement

Un système d’une puissance de 434 Kilowatts (590 CV) – voilà un chiffre impressionnant pour la puissance d’un moteur entièrement électrique. Deux machines électriques sont ici à l’œuvre, une sur l’essieu avant et une sur l’essieu arrière. Il s’agit dans les deux cas de machines synchrones à aimants permanents. Elles transmettent le moment de force à la route par les quatre roues motrices – bien sûr, le nouveau modèle e-tron GT concept d’Audi est également un véritable quattro. Un quattro électrique pour être plus précis: il n’y a en effet aucun raccord mécanique entre les essieux avant et arrière. Le panneau de configuration électronique coordonne l’entraînement entre les essieux ainsi qu’entre les roues de gauche et de droite. Cela signifie une traction optimale et uniquement la masse de glissement désirée.

L’e-tron GT concept d’Audi n’a besoin que de 3,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. (AUDI)
L’e-tron GT concept d’Audi n’a besoin que de 3,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. (AUDI)

C’est ainsi qu’à l’avenir, une accélération de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes environ et à 200 km/h en à peine plus de 12 secondes devra être possible. La vitesse maximale est bridée à 240 km/h au profit de l’autonomie. La possibilité d’exploiter pleinement la capacité de sprint de l’entraînement plusieurs fois de suite n’est pas évidente chez la concurrence. Alors qu’ailleurs on passe à la vitesse surmultipliée pour des raisons thermiques, l’e-tron GT concept d’Audi peut mettre l’intégralité du potentiel de ses deux moteurs et de sa batterie à la disposition du conducteur grâce à sa stratégie de refroidissement élaborée.

L’autonomie de ce concept de véhicule déterminé selon le nouveau standard WLTP s’élèvera à plus de 400 kilomètres. C’est une batterie au lithium-ion de modèle plat qui occupe l’intégralité du dessous de caisse entre les essieux avant et arrière qui fournit ici l’énergie d’entraînement avec sa teneur en énergie de plus de 90 kWh. Un des avantages décisifs de ce type de construction est le centre de gravité extrêmement bas de la voiture – comparable à celui du modèle R8 d’Audi –, et c’est bien sûr le dynamisme au volant qui en profite ici. Celui-ci est réalisé par quatre roues motrices dans une synthèse parfaite entre l’agilité et la précision d’une voiture de sport, complétées par un maximum de stabilité sur la route.

Le centre de gravité de l’e-tron GT concept d’Audi est comparable à celui du modèle R8. (AUDI)
Le centre de gravité de l’e-tron GT concept d’Audi est comparable à celui du modèle R8. (AUDI)

Le système de récupération de la mobilité électrique d’Audi fournit jusqu’à 30 pour cent de l’autonomie – c’est indispensable, même sur un véhicule de sport comme l’e-tron GT concept d’Audi. Cette récupération inclut aussi bien les deux machines électriques que le système électro-hydraulique de réglage des freins intégrés. Ce sont alors différents types de récupération qui sont combinés: la récupération manuelle de l’énergie de poussée par leviers, la récupération automatique de l’énergie de poussée au moyen de l’assistant d’efficacité prédictive et la récupération de l’énergie de freinage avec transition fluide entre les ralentissements électriques et hydrauliques. L’e-tron GT concept d’Audi récupère jusqu’à 0,3 g sans utiliser les freins conventionnels, uniquement avec les machines électriques – c’est le cas dans plus de 90 pour cent des ralentissements. Ainsi, du point de vue énergétique, pratiquement toutes les manœuvres de freinage normales sont réalimentées dans la batterie. Ce n’est que quand le conducteur ralentit de plus de 0,3 g avec la pédale que les freins de roue entrent alors en scène. L’e-tron GT concept d’Audi est également équipé de disques en céramique qui agissent sans réduction de la puissance de freinage, même lors de ralentissements extrêmes multiples.

Réduction des temps de charge: système de recharge de 800 Volts

L’accu de l’e-tron GT concept d’Audi peut être rechargé de plusieurs manières: d’une part par câble au moyen du raccord situé sous le clapet du garde-boue avant gauche, d’autre part sans fil par induction au moyen de ce qu’on appelle le Wireless Charging d’Audi. Une plaque de recharge avec bobine intégrée a été ici incluse dans la place de parking de la voiture et raccordée au réseau électrique. Le champ alternatif magnétique induit une tension alternative dans la bobine secondaire située dans le dessous de caisse de l’automobile par l’entrefer. L’e-tron GT concept d’Audi peut être rechargé avec une charge capacitive de 11 kW en tout confort pendant la nuit.

Comme un téléphone portable: le nouveau modèle e-tron GT concept d’Audi peut même être rechargé sans fil.
Comme un téléphone portable: le nouveau modèle e-tron GT concept d’Audi peut même être rechargé sans fil.

La recharge avec câble est nettement plus rapide, en effet ce coupé quatre portes est équipé d’un système à 800 Volts. Celui-ci permet de réduire nettement les temps de charge par rapport aux systèmes conventionnels utilisés actuellement. C’est ainsi que 20 minutes environ suffisent pour recharger la batterie à 80 pour cent de sa capacité, et donc pour atteindre une autonomie de plus de 320 kilomètres (WLTP). Cependant, le modèle e-tron GT concept peut également être rechargé sur les bornes prévues à cet effet avec un niveau de tension bas, permettant ainsi à son conducteur d’accéder à l’ensemble du réseau de recharge.

Audi: l’offensive électrique se poursuit

Avec la première mondiale du SUV à entraînement électrique e-tron d’Audi en septembre 2018, la marque aux quatre anneaux a lancé son offensive électrique. Jusqu’en 2025, Audi proposera douze voitures avec un entraînement purement électrique sur les principaux marchés mondiaux pour réaliser environ un tiers de son chiffre d’affaires avec ses modèles électriques. Parmi les SUV de ce portefeuille d’Audi, on compte entre autres l’e-tron et l’e-tron Sportback qui sera lancé en 2019. Par ailleurs, il y aura également une série de modèles avec des carrosseries de conception classique comme Avant et Sportback. Cette offre veut couvrir tous les segments de marché essentiels, du segment compact à la classe supérieure.

Le modèle de série de l’e-tron GT devrait être livré début 2021.
Le modèle de série de l’e-tron GT devrait être livré début 2021.

La voiture de démonstration e-tron GT concept d’Audi, un coupé extrêmement dynamique avec dessous de caisse plat, a été présentée pour la première fois sur le Motorshow 2018 à Los Angeles. La technique de cette automobile est née de la collaboration avec Porsche – le design et le caractère du modèle e-tron GT concept lui donnent en même temps un maximum de l’ADN unique d’Audi. Le développement du projet va se poursuivre jusqu’à ce qu’il soit prêt pour la production en série à la fin de l’année 2020. Les premières livraisons aux clients devraient avoir lieu au début de 2021.

Un autre projet commun des services de développement d’Audi et de Porsche est l’électrification de l’architecture haut de gamme, PPE. Elle constituera la base de plusieurs familles de modèles d’Audi avec un entraînement purement électrique qui couvriront les segments à fort débit de B à D.

e-tron News

Technique, société, mobilité: restez à la page dans les domaines qui marqueront la mobilité du futur.