Plus haut, plus vite, plus silencieux

Quoi de plus beau: deux parades entièrement différentes d’Audi e-tron se sont rendues au col du Klausen pour des tournages. Le résultat pourra bientôt être admiré dans un court-métrage. Et écouté également – même s’il est assez silencieux.

L’Audi e-tron FE04 roule devant l’Audi e-tron Vision Gran Turismo. (Filip Zuan)

L’avenir ronronne. L’Audi e-tron FE04 s’annonce avec un bourdonnement à haute fréquence, fin et exact, avant d’apparaître dans le champ de vision, de rechercher sa ligne, prendre le virage puis accélérer à nouveau. La voiture de formule E est suivie d’une deuxième: encore plus silencieuse, l’Audi e-tron Vision Gran Turismo roule aussi uniquement à l’électricité. La cluse est presque entièrement emplie du bruit de roulement des roues, qui s’éteint peu à peu.

Die Choreographie der Rennwagen wirkt ein wenig wie eine optische Täuschung: So schnell, wie die Autos durch die Jägerbalm-Kurve schiessen, müssten sie eigentlich von einer ganzen Symphonie an Motorengeräuschen begleitet werden, erwartet das Gehirn. Stattdessen: Stille, Wind, präzise Ingenieurskunst.

L'équipe prépare les deux voitures électriques pour le tournage. (Filip Zuan)

C’est un lundi matin de la fin mai. Une équipe de tournage fait des prises de vue très spéciales sur la rampe est du col du Klausen, dans le canton d’Uri. Le 10 juin aura lieu l’E-Prix à Zurich, la première course suisse sur circuit depuis plus de 60 ans. Les deux voitures de l’équipe Audi Sport ABT Schaeffler y participent également – et la vidéo tournée sur le col a pour but de stimuler le public en vue de la dernière course européenne avant la finale de la saison à New York.

Christof Caspar. (Filip Zuan)

«Nous sommes la première écurie allemande en formule E», déclare Christof Caspar, conférencier pour la commercialisation du sport automobile international chez AUDI AG. «Avant chaque course en Europe, nous produisons, entre autres, un clip exceptionnel, afin de familiariser davantage notre groupe cible avec ce thème et de transporter la fascination pour ce nouveau sport de course.» Il ne s’agit pas uniquement de présenter des images captivantes, la bande-son joue également un rôle. «L’univers calme des montagnes et ces voitures silencieuses, cela nous a plu», explique Caspar. «Je suis depuis longtemps déjà dans le sport automobile. Lorsqu’on voulait discuter en bord de course, il fallait chercher une pièce insonorisée. Ici, on entend même le clapotis de l’eau!»

Les deux protagonistes de ce court-métrage n’ont pas vraiment leur place ici. La FE04 est la voiture de formule E actuelle, construite pour la piste et les parcours E-Prix qui ont lieu dans des villes telles que Hong Kong, Buenos Aires ou encore Zurich. La deuxième voiture, l’e-tron Vision Gran Turismo, semble encore plus étrange: cette voiture de course n’a longtemps existé qu’en version numérique et les fans de PlayStation la connaissent de la simulation de course japonaise Gran Turismo. Audi en a à présent construit le prototype pour le monde réel. L’e-tron de course a une allure incroyablement rapide – et elle l’est également: avec plus 800 CV électriques, elle passe de 0 à 100 km/h en 2,5 secondes.

De la PlayStation au col du Klausen: l’Audi e-tron Vision Gran Turismo sur le rampe est. (Filip Zuan)

«Nous avons repris le design un à un et nous l’avons construit pour la route. Il s’agissait d’un concept entièrement nouveau», raconte Christof Caspar. «Personne ne savait exactement s’il allait être accepté et où cela mènerait. A présent, nous constatons que cette voiture transporte des émotions qui sont accueillies avec enthousiasme. Nous en sommes très contents.»

Des dynamitages d'avalanches ont également eu lieu le jour du tournage. (Filip Zuan)

La semaine précédente, deux voitures ont été prises dans une avalanche sur la route du col. Il y encore quelques plaques de neige. Vers midi, trois, quatre, cinq détonations retentissent; un hélicoptère des autorités tente de faire partir les avalanches. Le col est ouvert depuis peu seulement. Durant les pauses du tournage, les motos et les voitures de sport partent à l’assaut de la route du col. Leurs moteurs à explosion font un bruit assourdissant et presque archaïque en comparaison des Audi électriques.

Le sifflement des marmottes retentit de temps à autre. Puis les appareils radio de l’équipe de tournage crépitent. Près de 20 personnes travaillent ce jour-là au Klausen, deux cameramen et une poignée de petites caméras go pro capturent les images. Dans le ciel, un drone plane sur place et bourdonne comme un insecte bruyant. Le fœhn souffle, les pilotes de drones mesurent 32 kilomètres heure, leur appareil les supporte déclarent-ils.

L'équipe de drones se prépare au départ des caméras volantes. (Filip Zuan)

Eclairs et tonnerre? Un orage est annoncé pour midi. «Ça va se maintenir», déclare un garagiste Audi de la vallée, qui a fait exprès l’ascension jusqu’au flanc est du col pour suivre le tournage. «Tant que le fœhn souffle, les nuages restent de l’autre côté.» Il aura raison.

Le pilote de course néerlandais Nyck de Vries admire le panorama sur les Alpes. (Filip Zuan).

Deux pros sont au volant. Le néerlandais Nyck de Vries (23), pilote de formule 2 de métier, conduit la voiture de formule E. L’e-tron Vision Gran Turismo est conduite par la Suisse Rahel Frey (32), qui courait par le passé au Le Mans Serie et dispute cette année l’ADAC GT Masters.

Les voitures sont les stars de ce court-métrage, à côté de la pilote Rahel Frey et du musicien Enrico Lenzin. (Filip Zuan)

Elle est à présent également actrice: dans le court-métrage, elle rencontre le musicien suisse Enrico Lenzin (46), qui joue de son cor des Alpes en carbone sur le bord de la route. Elle essaye de tirer un son de l’instrument et y parvient presque. Puis elle le prend en direction de l’E-Prix de Zurich – il met le cor des Alpes sur la voiture de formule E. Lenzin est tout feu tout flamme: «Je n’ai encore jamais assisté à une course de formule E. J’ai à présent pu voir une de ces voitures de près et j’ai trouvé cela fascinant. Ça assure!», déclare le musicien. «Je veux absolument assister à la course de Zurich.»

Dans le film, la pilote de course Rahel Frey prend le joueur de cor des Alpes Enrico Lenzin à bord de sa voiture. (Filip Zuan)

Le col du Klausen est un lieu inscrit dans l’histoire de la course. Dans les années 1920 et 1930, il accueillit la course de côte du col du Klausen, encore nommée «Grosse Bergpreis der Schweiz». Le parcours menait de Linthal GL (662 m d’altitude) au col (1940 mètres) et comptait 157 virages. La tradition fut remise au goût du jour dans les années 1990 avec une course de voitures de collection, qui eut lieu pour la dernière fois en 2013.

Bolides électriques face à l'imposant panorama du Klausen. (Filip Zuan)

La voiture de formule E et l’e-tron Vision Gran Turismo ne sont construites ni l’une ni l’autre pour cette route de col. Le revêtement est cahoteux et ni les constructeurs de la formule E ni ceux de la voiture PlayStation n’ont pensé aux montées lors de la conception. «Nous avons surélevé le véhicule autant que possible», explique Thomas Grossen, qui s’est déplacé en tant que mécanicien pour les bolides de formule E. «L’essieu arrière a été surélevé de 30 millimètres, l’essieu avant de 20 millimètres. C’est énorme pour nous, au quotidien il s’agit de un à deux millimètres.» Cela a suffi, «par chance, tout fonctionne sur la route du col et c’est ce que j’aime dans mon métier: on réfléchit à tout à l’avance et on ne sait pas si cela va fonctionner – et cela fonctionne», déclare Thomas Grossen.

Thomas Grossen travaillait avant en tant que mécanicien automobile chez Amag à Kriens LU. (Filip Zuan)

Effectivement – tout a finalement fonctionné. En début de soirée, la dernière scène à proximité du col est dans la boîte et les voitures reprennent place dans leur remorque de transport. Le bourdonnement se tait et laisse à nouveau place au vrombissement. Les moteurs à combustion sont nécessaires pour transporter les voitures de course électriques.

En fin de journée, les voitures sont à nouveau chargées dans leur remorque de transport. (Filip Zuan)

La première du tournage du Klausen aura lieu durant la semaine précédant l’E-Prix de Zurich.

Madame Frey, vous êtes aujourd’hui au volant de l’Audi e-tron Vision Gran Turismo, un prototype entièrement électrique. Quelles sont vos impressions de la route du col du Klausen?

Cette voiture a 800 CV! Avec ses trois moteurs électriques, l’accélération est vraiment excellente. Bien que je roule plutôt lentement pour les prises de vue, j’ai l’impression d’aller très vite, car les freins ont à peine le temps de monter en température dans ce court intervalle de temps.

Vous conduisez également cette voiture à titre de taxi lors des courses de formule E. Le col du Klausen n’est pas un circuit de course, il possède un revêtement normal et les virages sont serrés. L’e-tron en vient-elle à bout?

On ne peut bien entendu pas comparer le col du Klausen avec les courses que nous avons effectuées jusqu’à présent. Les essais ont eu lieu à l’Audi driving experience Center de Neuburg, suivis immédiatement de courses à l’occasion des événements de formule E de Rome, Paris et Berlin. J’atteins ici le braquage maximum de la direction. Le rayon de braquage est serré, mais ça passe encore tout juste. Il s’agit là d’un véritable défi pour la voiture.

Vous l’avez laissé entendre: l’e-tron Vision Gran Turismo n’a pas été testée longtemps et il s’agit d’une voiture exceptionnelle. Dans quelle mesure?

Une voiture voit normalement le jour à partir d’une idée sur laquelle se base toute sa conception. Celle-ci a été créée à partir de la PlayStation. Cette voiture n’a tout d’abord existé que dans un jeu, puis on l’a construite. Ceci signifie que dans un premier temps, les techniciens n’avaient qu’une enveloppe, à l’intérieur de laquelle ils ont tout dû construire. Et il n’existe qu’un modèle de cette voiture. Nous n’avons aucune pièce de rechange, il ne doit donc rien arriver – or, tout peut arriver, puisque cette voiture est un prototype qui n’a que peu de kilomètres au compteur.

Avez-vous peur?

Non! Mais dans une telle situation, on ne prend absolument aucun risque, on ne pousse pas la voiture dans ses derniers retranchements. Il n’en demeure pas moins qu’on remarque ici à nouveau tout ce qui est nécessaire à faire avancer une voiture et à lui conférer des prestations d’excellence.

Lorsque vous ne tournez pas de films avec Audi, vous faites des courses – avec des moteurs à combustion. Un véhicule électrique se conduit-il différemment?

Bien sûr – rien que les bruits sont complètement différents. Lorsque le niveau sonore est plus bas, on entend bien d’autres choses. Et une voiture électrique se déplace de manière entièrement différente: l’Audi e-tron Vision Gran Turismo possède quatre batteries et trois moteurs électriques et son poids est plus élevé qu’une voiture de course traditionnelle. Son accélération est pourtant spectaculaire. On ressent également cela lors des courses à titre de taxi. Lorsqu’on appuie sur l’accélérateur, les 800 CV sont immédiatement là. Ce n’est pas une expérience qu’on fait tous les jours.

Une voiture électrique se conduit-elle différemment d’un bolide à essence lors des courses?

Je n’ai personnellement aucune expérience de course avec une voiture électrique. Mais je vois bien quelle est la mission des conducteurs de voitures de formule E. Les exigences sont entièrement différentes et cela est difficilement comparable: ils ne peuvent par exemple réaliser qu’une performance donnée par tour et ils ne doivent pas perdre ça de vue. C’est la partie la plus dure du métier, garder une vue d’ensemble. Un conducteur de formule E doit gérer sa voiture.

Dans le clip, vous ne conduisez pas seulement l’e-tron, vous jouez également dans une scène. Cela fait-il partie de votre métier de pilote de course?

Définitivement. Nous ne sommes pas seulement des pilotes de course, nous sommes également les ambassadeurs de la marque. Tout ce qui peut bénéficier à la marque est également important pour nous. Et sincèrement: au lieu de se rendre dans une rédaction, rouler ici en montagne par ce temps magnifique? Il n’y a sûrement personne pour dire non.

e-tron News

Technik, Gesellschaft, Mobilität: Bleiben Sie up to date bei den Themen, die uns in Zukunft bewegen.